Dans toutes les étapes de votre projet musical

GRAVURE OU PRESSAGE ?

LA GRAVURE est utilisée pour les petites quantités, de 50 à 300 unités.

 

Le procédé est exactement le même que quand vous gravez un CD-R avec votre ordinateur : les informations numériques sont inscrites à la surface du CD sur une couche photosensible par un rayon laser.

Il faut savoir ce que personne ne dit jamais : les CD gravés sont fragiles, leur espérance de vie est courte et ils ne sont pas forcément lisibles par tous les lecteurs. En effet, leur lecture sur de très vielles platines ou des lecteurs dont le bloc optique est encrassé ou défectueux peut poser des problèmes.

Nous ne garantissons donc pas qu'un CD gravé sera lisible sur TOUS les lecteurs.

Aucun fabriquant ne peut prétendre le contraire mais rares sont ceux qui en parlent.

​LE PRESSAGE : à partir de 500 unités.

 

C'est le procédé "historique" de fabrication des CD (pas loin de 30 ans...).

Il nécessite la fabrication d'une matrice (glassmaster) qui est placée dans une presse d'injection de polycarbonate en fusion.

​ Ce procédé est le gage d'une qualité irréprochable car les données informatiques sont inscrites au cœur de la matière elle même protégée par un verni.

Les CD pressés ont une durée de vie bien supérieure aux CD gravés grâce à une meilleure résistance à l'usure et aux températures extrêmes, et ils sont lisibles par tous les lecteurs. (si ça ne marche pas chez vous, jetez votre lecteur !)

mais ce procédé ne peut malheureusement s'appliquer qu'à de grosses productions en raison du coût incompressible de fabrication du glassmaster.

Impression du CD : offset.

 

L'usine de pressage avec laquelle nous travaillons fournit, entre autres, Wagram Music et Universal Europe. Elle fabrique aussi des vinyles depuis 60 ans !

Notre choix et notre conseil iront donc toujours vers le pressage quand le budget le permet.

 

Consultez les tarifs